Son Histoire

Ils étaient là pour nous

Les Promos

Que sont-ils devenus?

Alors raconte !

Distribution des Prix

Galerie photos

Retour

 

 son Histoire

L'Ecole Supérieure d'Agriculture Africaine qui deviendra rapidement le Section d'Agriculture Africaine se situait dans l'enceinte de l'Institut Agricole de Maison-Carrée.

L'Ecole Supérieure d'Agriculture Africaine (E.S.A.A.) a été créée en 1957 pour :

                         - d'une part, prendre en charge les élèves de l'Ecole Supérieure d'Agriculture de Tunis et de l'Ecole Marocaine d'Agriculture de Meknès, repliés en 1956-1957 à Montpellier ou à Alger et leur délivrer un diplôme d'ingénieur après achèvement de leurs études.

                                - d'autre part, instituer de façon permanente en Algérie un cycle d'enseignement supérieur agricole, ouvert au niveau baccalauréat complet, consacré par un diplôme d'ingénieur, comblant ainsi la lacune existante entre les écoles nationales et les écoles régionales.

L'enseignement donné était spécialisé dans la connaissance des sols méditerranéens quant à leur utilisation et leur conservation. L'étude des problèmes liés à la mise en valeur agricole sous les climats à saison sèche marquée( méditerranéens et subtropicaux) était également au programme.

Cet enseignement était donc intéressant pour les jeunes gens originaires des même régions géographiques mais aussi pour ceux ayant la vocation d'y exercer leur activité et ce pour le développement des régions concernées.

 

En septembre 1957 l'E.S.A.A. recevait les promotions 54-57,55-58 de Tunis, ainsi que les promotions 55-58 et 56-59 de Meknès, en même temps elle recrutait ses trois premières promotions propres.

 

Par le décret n° 59.1300 du 17 novembre 1959 ( J.O.R.F n°267 du 18 novembre 1959) le statut de l'école s'acheminait vers sa forme définitive et devenait la SECTION D'AGRICULTURE AFRICAINE, créée au sein de l'École Nationale d'Agriculture d'Alger.

 Le cycle des études était sanctionné, pour les élèves ayant obtenu le niveau nécessaire, par le diplôme officiel d'Ingénieur d'Agriculture Africaine.

 IL s'échelonnait sur trois années et comprenait une partie scientifique dispensée par les professeurs de la Faculté des Sciences d'Alger, en particulier pour les "Première année". L' autre partie, spécifiquement agricole, était enseignée par les professeurs de E.N.A. d'Alger, pour les  sciences et technologie de l'agriculture. Les cours d'arabe dialectal et les mathématiques étaient donnés pendant les trois années scolaires. 

L'admission à la Section d'Agriculture Africaine est prononcée par le Délégué Général du Gouvernement en Algérie, qui fixe chaque année le nombre d'élèves à admettre dans chacune des sous-sections, la moitié des places est réservée aux candidats français musulmans. Y sont admis les candidats titulaires du baccalauréat de l'enseignement secondaire ou du diplôme d'études du second degré, et les candidats ayant subi avec succès les épreuves du concours d'entrée.

A leur entrée à l'Institut, les élèves de la Section Africaine qui se destinent à un emploi public, contractent un engagement de servir cinq ans dans les services de l'Administration en Algérie.

Pendant la durée des études, ils ont la qualité de fonctionnaire stagiaire et perçoivent une indemnité.

Les élèves des sous-sections des Travaux ruraux et  des Eaux et Forêts sont nommés, lors de l'admission en deuxième année, ingénieurs adjoints stagiaires des Travaux ruraux et ingénieurs des Eaux et Forêts, s'ils réunissent les conditions fixées par les statuts particuliers de ces corps et reçoivent la rémunération correspondante.

Ce modèle de formation supérieure a été repris par la suite en métropole, avec la création notamment de l'Ecole Nationale d'Ingénieur des Travaux Agricoles(E.N.I.T.A.) de Bordeaux.

 

 

Nota : Les textes et les dessins ci-dessus sont tirés du livret remis aux élèves à leur entrée à S.A.A et édité par

 Délégation Générale du Gouvernement en Algérie - Direction de l'Agriculture et des Forêts - Imprimerie Pierrot-Alger.

 

Après être rentré dans l'Institut, il fallait emprunter la longue allée de Washingtonia pour rejoindre les bâtiments qui nous étaient destinés.

Le laboratoire de physiologie végétale

Les classes de cours des 1ère Année

 

Le laboratoire de Viticulture

La cave expérimentale

                        *Photos de René Martin et Daniel  Chappuis via R. Garidou

Alors qu'en 1957, l'Ecole Supérieure Agriculture Africaine était installée dans l'enceinte de l'Institut Agricole d'Algérie-Maison-Carrée, ses  initiateurs se doutaient-ils que cette école qui venait de recevoir les dernières promotions de Tunis et de Meknès, allait peu d'années après connaître le même sort que ces  deux derniers établissements et ses élèves dispersés dans les E.N.A de la Métropole, à Rennes et Montpellier.

Quelques documents pour retracer la "délocalisation" de la Section Africaine jusqu'à sa disparition dans son institution initiale

 

Nota : Les textes et les dessins ci-dessus sont tirés du livret remis aux élèves à leur entrée à S.A.A et édité par

 Délégation Générale du Gouvernement en Algérie - Direction de l'Agriculture et des Forêts - Imprimerie Pierrot-Alger

Les textes et les documents nous ont été fournis par J.Solari (60-63) et R. Garidou(61-64)

         

et enfin le passeport pour construire sa vie...

à suivre.....

 

Son Histoire

Ils étaient là pour nous

Les Promos

Que sont-ils devenus?

Alors raconte !

Distribution des Prix

Galerie photos